"La voix des sillons"

Ce manuscrit laisse supposer que Ferron préparait une critique littéraire ou une historiette sur ce livre. Quand il admirait une oeuvre surtout méconnue, il le disait souvent... pour qu’on s’en souvienne.
"Le livre le plus extraordinaire de notre littérature, La voix des sillon d’Anatole Parenteau, a été publié en 1932. Il exprime le sentiment d’exil que tout Canadien, aimant son pays, mais le connaissant pas, éprouve à domicile au Canada. Anatole Parenteau n’a jamais voyagé ; son héros parcourt le monde." (Deux premières phrases du manuscrit)

sillons2.gif (45305 octets)

Inédit, "La voix des sillons", Fonds Jacques-Ferron, 2.11.27, feuillet 4.

 

© Toute reproduction des textes, des transcriptions des manuscrits et des images est interdite sans l'autorisation explicite de la Bibliothèque nationale du Québec, de la succession de Jacques Ferron ou du Groupe de recherche «Jacques Ferron, inédit».