[Le vent de terre] (retour à l'étude)
(Voir aussi: Le bateau | Une anse dans l'ombre | Il faut savoir sur mon poème)

Transcription

bateau_2a.gif (125381 octets)

bateau2b.gif (76121 octets)

I

Le vent de
terre dont on
a peur

II

Le capitaine en avait marre du cabotage
Il mit le vent de terre dans ses voiles
Et monta vers la haute mer
De la poupe il vit les montagnes de la côte
Crouler les unes sur les autres
Puis s’abîmer
Alors son bateau cessa de monter


Le capitaine dit a son second :
Vois, nous ne montons plus
Le terre est ronde
Nous ne montons plus
Ce sont les eaux qui descendent.
Et il cria aux matelots :
Plantez le grand mât
Sur le faîte du monde.

 

Et le capitaine se coucha dans son hamac :
Ce n’était plus le vent de terre,
C’était celui du ciel,
Qu’il avait à présent dans ses voiles,
Des amas de lumières
Éclaboussaient le pont
Et L’espace qui n’était plus contenu


S’écroulait
Et coulait sur le pont
Et coulait sur eaux
Pour s’abîmer à l’horizon
Dans des cataractes inconnue[s]

 

Le capitaine s’endor[t]
Son bateau sur le dôme des eaux
Avance mais ne bouge pas guère
Le faîte du monde le suit
Sa proue
Sa poupe
À bâbord
À tribord
Il est tourné vers le ciel
Il déchire l’espace
Vers les 4 points cardinaux

III

La découverte du Canada, la Gaspésie
Madame Marie de Petite-Anse
La montagne de la table
IV
Les cérémonies de Sagard

En haut