Le salut de l'Irlande, Éditions du Jour, 1970, 221 p. Le salut de l'Irlande a paru pour la première fois du 15 février 1966 au 4 avril 1967 sous la forme d'un feuilleton en 28 épisodes dans L'Information médicale et paramédicale. 
Il a été réécrit à la hâte, en moins d'une semaine, à la suite des événements d'Octobre 1970, qu'il avait en quelque sorte prévus, et fut lancé à Montréal à 17 heures, le 8 décembre 1970.
Du fait de la rédaction antérieure, Le salut de l'Irlande évoque autre chose que la crise constitutionnelle d'Octobre; il peut et doit se lire indépendamment de ces événements-là. 
Le roman se situe dans l'oeuvre de Ferron, à la suite naturelle de La nuit, grâce au passage de Connie dans les dernières pages de ce roman-là, le même Connie Haffigan qui sera un personnage central du Salut de l'lrlande.

"
L'intrigue raconte les déboires du père de Connie, CDA Haffigan, réputé d'origine irlandaise, habitant de Saint-Lambert, agent politique sous Duplessis et trafiquant de bagosse à ses heures. Ce personnage énigmatique découvre une forme d'identité profonde en une certaine idée de l'Irlande. Plus tard, lorsque trois de ses fils deviennent membres des forces de sécurité canadienne et québécoise, CDA Haffigan répare le déshonneur ainsi représenté à ses yeux en initiant son quatrième fils, Connie, à la cause effelquoise.
Le roman associe l'Irlande, plus précisément une version bien québécoise de l'Irlande, à ce que le Québec n'est pas encore devenu.» (Extrait de la préface de Pádraig Ó Gormaile, pour la réédition chez Lanctôt éditeur en 1997)
Consultez la page de l'Auteur pour en connaître plus sur les liens entre le le feuilleton et le roman.
 

Réalisé par la Société des amis de Jacques Ferron
Établissement du texte: Pierre Cantin / Annotations: Luc Gauvreau et Pierre Cantin.
Graphisme: Irène Ellenberger et son équipe de DizingDesign
Publié avec l'aimable autorisation de la succession de Jacques Ferron.
Aucune reproduction sans autorisation.